ACTUALITES Wallonie/Fédération Wallonie-Bruxelles

NOTE DE POSITION DE PRINCIPE DE LA CODEF SUR

LA REFORME DES APE

Le grand principe de la mesure APE consiste depuis 2002 à allouer une aide financière, sous forme de points, permettant de couvrir, en tout ou en partie, les rémunérations et les cotisations sociales relatives à l’engagement de demandeurs d’emploi inoccupés. 

La mesure APE a été un réel soutien structurel au secteur non-marchand dans des secteurs aussi divers que : la petite enfance, la culture, le sport, l’aide à domicile, l’hébergement, l’environnement, le social, l’éducation permanente, le tourisme, les arts, les musées et le patrimoine, etc. Cette aide de la Wallonie a largement contribué à la professionnalisation du secteur non-marchand, en lui permettant de créer des emplois, de former des travailleurs peu ou pas qualifiés, de répondre aux besoins des citoyens par le développement de services d’intérêt général de qualité. 

Dans son ensemble, cette mesure concerne aujourd’hui plus de 20.000 travailleurs et des centaines de milliers de bénéficiaires. A la CODEF, plus particulièrement, cela concerne plus de 300 associations occupant près de 2.600 travailleurs dans plus de 1.200 postes APE.

Dans le cadre de la réforme annoncée, la CODEF souhaite faire connaître sa position. En effet, les réalités et spécificités plurielles de nos membres sont tout à fait représentatives de la complexité du secteur/des secteurs. Notre avis pourrait éclairer le processus décisionnel, dans le cadre de la réforme initiée par la Ministre de l’emploi, Mme Eliane Tillieux.

L’ouverture du cabinet de Madame la Ministre à la consultation des représentants des secteurs pourrait ainsi aider à ce que la réforme APE soit vécue par les associations et leurs travailleurs comme une réelle opportunité plutôt qu’un facteur grandissant d’inquiétudes.

Pour lire la suite cliquez ici.